Guide des thèmes des groupes de danse du Heiva I Tahiti 2018

  •  
  •  
  •  
  •  

Télécharger le guide des thèmes des groupes de danse du Heiva I Tahiti 2018

Heiva I Tahiti…

A l’origine d’un spectacle, il y a les mots, une association de mots qui proviennent d’une histoire, d’une légende, d’un rêve. Les mots sont l’essence même de ce qui nous permet de nous exprimer, nous faire comprendre par nos prochains. Sans eux, le silence pèse. Ce sont ces mots qui vont stimuler l’esprit de nos chorégraphes, nos compositeurs, nos costumiers. Ainsi, petit à petit, chacun est pris dans l’engrenage du thème par amour pour notre culture, notre identité, notre pays.

Comme l’an dernier, ce guide se veut d’être à la fois une tribune libre pour les groupes, au travers de leur chef de groupe et auteur pour qu’ils nous expliquent leur choix, leur message. Il se veut aussi être un outil pour apprécier au mieux ce que verront vos yeux, tout en vous permettant de
développer votre propre imagination, en attendant le jour J du spectacle.

Nous sommes donc aller à la rencontre des chefs de groupe et auteurs des dix-neuf groupes de danse participants au Heiva I Tahiti 2018 afin de recueillir leur propos et vous les restituer en essayant autant que possible de ne pas modifier leur contenu, leur sens, par respect.

Nous espérons que ce guide vous donnera les clés pour comprendre leur spectacle même sans la maîtrise de la langue ou des us et coutumes.

Outre le fait de comprendre le thème choisi, il y a dans chaque histoire un ou plusieurs messages que les groupes souhaitent adresser au public. Nous vous les relayons dans ce guide en espérant que vous y prêterez une grande attention.

Il est bien évident que le thème n’est qu’un élément qui fait parti d’un ensemble plus vaste et plus complexe dans la préparation d’un spectacle au concours du Heiva I Tahiti et, pour pouvoir vous les présenter, cela nécessitera plus de bras que ceux qui sont là pour vous les rapporter chaque année.

Cette préparation dure environ six mois en moyenne, période durant laquelle les groupes lèvent des fonds pour compléter leur budget qui oscille, cette année, entre un à dix millions. Force est de constater avec tristesse qu’année après année, les difficultés majeures rencontrées par les groupes restent les mêmes. À savoir le financement et les lieux de répétitions. Comme tous les ans, nous avons de nouveaux chefs de groupe qui doivent apprendre à travailler avec des personnes d’horizons différents, des personnes de compétences différentes, et autant d’humeurs à gérer pour
réussir à les amener sur To’ata.

Le fait de présenter un spectacle avec une histoire et un message est déjà une victoire en soi pour bien nombre d’entre eux.

Laissez-vous porter par l’histoire.

Bonus : le groupe Parata a sorti un livret pour que le public puisse comprendre ce qu’ils vont raconter sur To’ata et nous sommes heureux d’avoir le privilège de vous le diffuser en exclusivité (merci à Heremoana TAITI)

Livret « o Parata teie, i te hee are »

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 15669 autres abonnés

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *